Background - La magie au quotidien

Masterisé par Nick, pleins de place pour lui et ses joueurs

Modérateurs : Die's Man, Ezechiel

Avatar de l’utilisateur
Ezechiel
Maître-Goule
Messages : 1123
Inscription : mar. mai 25, 2004 1:23 pm
Localisation : Pully sur Léman

Background - La magie au quotidien

Message par Ezechiel » mer. mai 12, 2010 7:58 am

LA MAGIE AU JOUR LE JOUR
L’HOMME DE LA RUE
« Ah ouais, j’ai entendu parlé d’cette attaque de chien fou par là-bas. Ben, qu’est-ce qu’vous voulez, ces pôv’ bêtes elles sont abandonnées, alors elles mangent n’importe quoi, et pis avec dans c’te décharge, y’a plein de trucs des usines voisines. Faut pas s’étonner après. »
Interview sur Radio Léman, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Juin 2003

Voici ce que l’homme de la rue connaît la magie : adepte new âge, marabout laissant ses publicités dans les boîtes aux lettres, tireuse de cartes.
Le profil bas prit par les mages, l’accord tacite de cacher tout événement surnaturel à la population fait que la vaste majorité de la population est ignorante de l’existence de la magie, des mages et autres fées. Peut-être une fois dans leur vie seront-ils témoins d’un événement réellement inexplicable, qui trouvera sa place dans les tabloïds parmi les chiens à deux têtes et autres bizarreries.
Ceci est particulièrement vrai dans la société occidentale, bien cartésienne et rationnelle. Confronté à une véritable manifestation magique, la plupart des personnes vont soit paniquer, soit regarder incrédules ce qui se passent, et probablement n’en conserver qu’un souvenir déformé, voire refoulé, qui fera la joie d’un psychanalyste pour les mois à venir.
Il est des cultures qui de tout temps ont intégré une bonne part de surnaturel dans leur quotidien, que ce soit sous la forme de culte des ancêtres, de Feng Shui, d’adoration des esprits de la nature, etc. Des personnes venant d’une telle culture seront surprises, terrifiées mêmes, mais ne chercheront pas à oublier ce dont elles ont été témoins. Bien qu’extraordinaire pour eux, cela demeure du plausible, ou en tout cas explicables par leurs croyances. Quitte à être interprété et déformé pour mieux coïncider dans leur croyance.

LES MYSTIQUES
« Mes frères, l’heure approche. Après des siècles de maltraitance, Gaïa, notre mère à tous, se réveille. Les premiers esprits de la nature se manifestent. L’heure de la grande purification est venue. Préparez-vous, mes frères. Nous sommes les pures, notre éveil supérieur nous désigne comme les guides des forces primitives qui permettront à un ordre nouveau, pur et blanc de nettoyer la souillure infâme qui couvre notre planète. Heil ! »
Discours de la Loge du Loup Blanc, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Juillet 2003

Adeptes de l’Aube Doré, raëlliens convaincus, mystiques nihilistes et autres ufologues, ils acceptent le surnaturel dans leur vie.... Ils ont peut-être été témoin dans leur vie d’un phénomène surnaturel, ils peuvent même les traquer activement. Ils savent qu’il y a une face cachée à leur quotidien, mais selon des conceptions qui sont probablement complètement erronées.
Ils disposent de l’ouverture d’esprit pour appréhender avec un peu moins de panique le surnaturel, mais les interprétations et les conclusions qu’ils risquent d’en tirer seront dans le meilleur des cas inexactes, et dans le pire des cas, fatales. Leurs convictions les mettent en marge de la société s’ils s’expriment ouvertement et ils ne trouvent guère d’oreille attentive à leur propos. D’autres gardent un profil bas, tentant de recouper des informations, de croiser des témoignages pour essayer de démêler l’écheveau des mensonges, des canulars et de la réalité.
Personne isolée ou groupe, ils peuvent disposer d’archives et de documents qui bien que pour la plupart fantaisistes peuvent contenir quelques gemmes fort intéressantes. Ils peuvent présenter tant des alliés potentiels que des témoins gênant, voire des ennemis.

LES GOUVERNEMENTS
« Après une traque des trois semaines, les garde-chasses ont trouvé le corps d’un dogue mort. Les empreintes dentaires ont confirmés que les morsures infligées sur les moutons et les deux campeurs avaient bien été causées par cet animal. L’autopsie a révélé que le dogue est mort des suites d’un empoisonnement du sang au BIG - Bisulfite d’Imadiozole Glucosé, une hormone de combat interdite par les conventions de Genève. Une enquête est en cour pour déterminer comment ce chien a pu entrer en contact avec cette drogue de synthèse. Une descente dans le Iron Pumping Fitness a permis de mettre à jour un trafic de stéroïde, mais aucune trace de BIG. Le gérant est toujours en garde à vue. »
Déclaration du Département de Justice, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Août 2003

Le gouvernement comme ses concitoyens ne sait globalement rien. Toutefois, ayant la possibilité de regrouper et recouper les informations de la police et les multiples enquêtes non-résolues, quelques personnes sont capables d’entrevoir un coin de vérité. Et curieusement, du jour au lendemain, elles vont se retrouver mutées au service d’analyse des déchets du département de la santé publique.
Tout aussi curieusement, ce tout petit service ne dépend d’aucun département, semble avoir un budget tout à fait ridicule, mais néanmoins réussit à bénéficier d’un équipement de surveillance - pour traquer les déchets toxiques, bien entendu - de qualité militaire. Qui aurait cru que nos décharges puissent contenir de tels déchets. Entre eux, les employés de ce service le surnomme...

... les X-files, les affaires étranges
« La dentition du chien coïncident effectivement parfaitement avec les morsures sur les deux corps et les moutons. Mais comment expliquer les griffures faisant manifestement intervenir des pouces opposables et les empreintes indiquent une stature verticale. Leur profondeur permette d’évaluer un poids de corps proche des 200kg alors que le dogue ne pèse que 85.7 kg. »
Rapport interne, service des toxiques et polluants, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Août 2003

A force d’empiler les affaires non-classées, d’additionner les petits points de détails incohérents avec le reste d’un rapport, certains ont soupçonné que quelqu’un prenait un soin particulier à « normaliser » des événements sortant de l’ordinaire. Interprétant comme une menace potentiel, ou imaginant une conspiration, des micro-départements sont nés ici et là avec pour mission de garder un oeil sur ces phénomènes. Suivant les années et les modes, ils ont vu leur budget croître ou au contraire être presque entièrement coupé. Parfois indépendant, parfois rattaché au département militaire, voire aux services secrets, ils ont accumulés au cour du temps des informations fiables, et des témoignages ne laissant que peu de doute sur la présence de forces « extérieures » à l’œuvre.
Leur mission peut aller de la simple observation et documentation, à l’élimination systématique en passant par le recrutement. Cela dépend fortement du responsable du service. Etant souvent inconnu de la grande majorité des services gouvernementaux, les X-files disposent souvent d’une grande liberté de mouvement tout en bénéficiant d’accréditation très importante et de ressource militaire si nécessaire. En cas de crise grave, ils peuvent avoir accès directement aux sphères de pouvoir les plus importantes, mais reste à savoir s’ils seront écoutés.
Confrontés à ce genre d’adversaire, les mages préfèrent adopter un profil bas et effacer toute trace de leur passage.

LES INITIÉS
Les « initiés » sont ceux qui connaissent au moins partiellement la vérité qui se cache derrière les ombres suspectes. Certains possèdent quelques pouvoirs, d’autres ont passé des pactes avec certaines entités, ou au contraire se livrent à une traque systématique de tout ce qui approche le surnaturel.
A quelques rares exceptions, tous veulent éviter que le reste du monde découvre l’existence des mages, des fées et des démons, mais pour des raisons très diverses :
- ne pas avoir de concurrence (protéger leur chasse-gardé et leurs privilèges)
- éviter la panique générale (« l’ignorance est une bénédiction »)
- ne pas être dérangé (la position de beaucoup de mage)
- protéger les êtres surnaturels (position très naïve, la plupart n’ayant rien à craindre du commun des mortels)

Les corporations occultes
« Le sujet Anton Lupus s’est échappé lors du déchargement de sa cage à l’aéroport de la Blécherette. Deux ouvriers ont été tués par le sujet et il a fallu éliminer le mécanicien témoin de la scène. Tout a été nettoyé, aucune trace de l’incident ne demeure. Trois équipes de traque ont été dépêchées pour capturer le sujet. Compte-tenu du milieu semi-urbain et du manque de connaissance de la région par le sujet, les simulations estiment une probabilité de capture dans les 48 heures de 77.5%. Dommages collatéraux attendus minimaux. »
Mémo sur le projet Wolf-5, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Juin 2003

Alliance contre-nature entre le capitalisme débridé et le conclave de magicien, ces corporations restent - heureusement - excessivement rares. Leur motivation principale reste en général très basique et se résume à « encore plus d’argent, plus de pouvoir ». Malheureusement, il semble que quelque soit leurs bénéfices, ce ne soit jamais suffisant, et elle ne recule devant rien pour augmenter leur profit, que ce soit par l’utilisation de pouvoirs afin de faciliter des marchés ou à la commercialisation de produit conçu par magie, tout est bon. Parfois, ces corporations rêvent d’hégémonie mondiale...
Derrière une vitrine respectable, par l’entremise d’une société d’investissement, à travers de multiple hommes de paille, quelques grandes compagnies sont contrôlées en sous-main par une cabale de quelques mages. Vu la longévité potentielle des mages, leurs plans peuvent s’étendre sur des décennies et faire preuve d’une rare complexité.
Avec leurs ressources et de leurs connaissances, ces corporations peuvent être autant des alliés très puissant que des ennemis implacables. La seule raison qui puisse limiter leur action est qu’une mauvaise publicité qui pourrait attirer l’attention de différents groupes sur leurs magouilles.

Men in Black
« Suite à un usage contrôlé de la Question, frère Clément a réussi à faire parler notre prisonnier qui a confirmé nos soupçons. Une société disposant de ressources conséquentes travaille sur la production massive de lycanthropes dans le but de constituer des unités de super-guerriers. L’interrogatoire du fantôme de leur chef nous a permis de déterminer que le centre de recherche se trouve à Zakopane, dans les Carpates, à la frontière entre la Pologne et la Slovaquie. Je sollicite la permission de poursuivre l’enquête. »
Courrier intercepté entre Soeur Angeline et Mgr Alessandro du Vatican, Dossier du Loup-Garou du Jura, Archives hoplites, Juin 2003

Affiliés ou non à une agence gouvernementale, c’est le pendant « actif » du service des affaires étranges. Leur mission : garder l’existence de la magie secrète, éliminer les dangers, et très souvent, éliminer les mages (s’ils ne peuvent pas être recrutés - option rarement offerte).
Ils ne connaissent pas exactement l’ampleur du phénomène de la magie, d’où une certaine paranoïa et une tendance à réagir de manière parfois excessive. Ces groupes ont dans leur rang quelques personnes ayant des dons particuliers (don de double vue, perception de la magie, etc.) ou plus rarement des mages. Ils ont tous été confrontés plusieurs fois au surnaturel et disposent d’équipement adapté à leur mission, même magique (soit fabriqué par leurs soins, soit récupéré lors de missions antérieures).
Plusieurs gouvernements disposent d’une section des services secrets comprenant, voire même entraînant des mages, que ce soit pour des missions l’espionnages classiques, mais le plus souvent pour enquêter et « réguler » des affaires paranormales. Citons la Division Baba Yaga en Russie, l’Inquisition du Vatican, La Loch Ness Section du MI6 anglais, et les Hashishiens, récupérés par le Mossad israélien.
Nick, modérateur immodéré
--------------------------------------
"Le pire n'est jamais décevant."
Avatar de l’utilisateur
Ezechiel
Maître-Goule
Messages : 1123
Inscription : mar. mai 25, 2004 1:23 pm
Localisation : Pully sur Léman

Re: Background - La magie au quotidien

Message par Ezechiel » mer. mai 12, 2010 8:42 am

LA SOCIÉTÉ & LA VIE AU QUOTIDIEN

Les mages ont de tout temps existé. Avec plus ou moins de succès, ils ont su soit s’intégrer à la société, soit se faire oublié. Certes, il arrivait périodiquement un événement tout à fait inexplicable, mais il suffisait d’attendre une ou deux génération, et ce n’était qu’une légende de plus dans le folklore local.
Et puis vint la fin du millénaire, avec son lot de prédictions apocalyptiques, l’annonce de l’ère du Verseau, du bug de l’an 2000 et autres bouleversements mystiques.
Et rien n’arriva.
Parce qu’il n’y avait rien à arriver.
Quelle importance un démon immortel porte-t-il à un chiffre suivi de trois zéro ? Aucun.

De quoi devrait se soucier l’Impératrice de l’Hiver sur son trône d’edelweiss lorsque des mortels à l’existence éphémère célèbrent un incident arrivé grosso modo deux millénaires plutôt, mais dont trois-quarts de la population mondiale n’y croit pas ? De rien.

La nuit du 31 décembre 1999, lord McFidish hanta les ruines de son château avec la même langueur qu’il le faisait depuis 637 ans, Vlad Tepes se contenta d’un A positif venant d’une banque du sang de Bucarest et Imhotep hurlait de douleur dans le gouffre infernal sous Amunaptra, la cité des Morts.

Ce qui est vrai par contre, c’est que depuis l’époque victorienne et les début de l’industrialisation, un ressort dans la mécanique de l’univers a sauté, un engrenage grippe...

Jamais autant qu’au cours de ce dernier siècle l’homme n’a été en mesure de modifier sur une si large échelle et dans un espace de temps si bref son environnement. Et jamais non plus les vieilles traditions, les rituels séculaires n’ont semblé aussi désuets, oubliés et bafoués. Tout le monde ou presque à oublier pourquoi pendant des siècles nos aïeux les ont respectés, et personne n’a pensé qu’il pouvait y avoir une raison valable à ces rites païens, pré-chrétiens.

Est-ce l’ordonnance des leys que les hommes ont par trop bouleversée ? Leur manque de piété ? L’oubli des fées ? L’avènement d’un nouvel Âge annoncé par les Mésopotamiens ? Probablement un peu de tout et d’autres choses en plus.
Ce qui est vrai, ce que tout mage versé dans l’étude des Royaumes et des régios pourra dire, c’est que les frontières entre Arcadia, Pénumbra, Hadès et la Terre sont devenues plus ténues, plus fragiles, et que le voyage d’un Royaume à l’autre est devenu plus facile pour celui qui en à l’audace et le pouvoir.

Et pour le malheur de l’homme, le passage n’est pas ouvert que dans un seul sens.
Nick, modérateur immodéré
--------------------------------------
"Le pire n'est jamais décevant."
Répondre

Revenir vers « Ars Modernica »